Détox, jeun , bouillon, sport à fond… tout un programme ! On a tous entendu parler des fameuses détox révolutionnaires. Du jour au lendemain, sous les conseils d’une amie, d’une lecture d’un article dans “Je prend ma vie en main magazine”, d’une pub télé, vous décidez de vous y mettre… vous aussi. Et pourquoi pas ! Vous vous dites : “ça ne pourra pas vous faire du mal”.

On marche à l’envers !

Pensez-vous que nous sommes tous pareils ? Et donc que nous avons tous besoin des mêmes choses ? Une détox non encadrée peut s’avérer dangereuse. Si les bienfaits d’une détox pour l’organisme sont reconnus (et j’y suis très favorable), elle ne doit être faites n’importe comment. Appliquer des règles identiques à tout le monde est une aberration. Cela ne respecte pas notre corps, alors que rappelons-nous : l’intention de départ est bien de prendre soin de son corps, et cela respecte encore moins notre individualité.

Pour bien comprendre, faisons une étude de cas.

vous n’êtes pas sportif(ve). Vous avez une manière de vous alimenter plutôt riche, pas toujours très équilibrée. Vous travaillez beaucoup. Et pour finir, votre organisme (parce que vous êtes fait comme ça) a besoin de plus d’énergie que votre voisin pour fonctionner.

Vous décidez de vous lancer dans la dernière Détox prometteuse, vue pendant la pause pub du film du dimanche soir.

C’est parti. Vous vous mettez brutalement, sans prévenir votre corps, à réduire vos apports caloriques de moitié voire des trois-quart. Vous vous engagez dans un programme d’exercice d’une heure par jour. Et bien sûr, vous continuez à travailler parce que tout le monde le sait vous êtes super-résistant(e) et puis parce que vous n’avez pas trop le choix.

Voilà comment votre corps comprend le message :

 

 

“Mayday mayday !
C’est la disette ! Grande pénurie de calories ! Faites les réserves les gars, mettez les organes en veille car bientôt on aura plus d’énergie pour fonctionner”.

Alors que votre intention de départ, quand vous avez décidé de démarrer la Détox, c’était :

“Je vais aider mon corps, en lui apportant plus d’énergie, à éliminer les déchets de mon organisme, j’y gagnerais alors en santé et vitalité”.

Vous voyez le décalage ? Vous comprenez que finalement, vous êtes en train de provoquer un effet inverse qui oblige votre corps à se mettre en “mode” protection. Et que si vous allez trop loin, c’est un de vos organes qui va se mettre en “mode” défaillance. Parce que c’est la seule façon qu’à votre corps de vous arrêter.

Là, c’est direction médecin. Et pour les cas les plus graves, ce sera le chemin des urgences.

Pour qu’une Détox soit fructueuse et ne se transforme pas en cauchemar, vous devez suivre des règles simples dans le respect de votre corps :

 

Soyez à l’écoute de votre corps

C’est essentiel de prendre ce temps car nous fonctionnons tous différemment. Une méthode idéale pour l’un peut avoir des effets indésirables pour l’autre. Soyez attentif aux signaux envoyés par votre corps (malaise, nausée, grosse fatigue…). Cela signifie que quelque chose ne va pas. Il faut réagir

Soyez encadré,

faites appel à un professionnel de santé pour vous suivre pendant le programme.

Buvez beaucoup d’eau

C’est un élément essentiel pour aider à éliminer. Pour savoir en quelles quantités, le mieux est encore d’écouter votre indicateur personnel : la soif.

Imposez-vous des périodes de sudation

Sauna, sport… libérez les émonctoires afin de favoriser l’élimination des toxines. Les émonctoires sont des organes-clés de votre organisme qui pour rôle de filtrer le sang afin de trier et éliminer les déchets. Ils ont au nombre de 5. Ce sont le foie, les reins, les intestins, les voies respiratoires et la peau

Drainez votre corps

avec un concentré de 9 plantes (artichaut, radis noir, romarin, carvi, bardane…) “Santoxbio”, il favorise l’élimination des toxines et draine. Versez un bouchon dans 1,5 L d’eau à boire tout au long de la journée.

Éliminez les métaux lourds

les toxines de votre organisme  grâce à la spiruline (micro algue bleu/verte. Commencez par une prise de 4 comprimés par jour et augmentez au fur et à mesure jusqu’à 8 comprimés par jour sur une durée d’un mois.

Enfin, comprenez que votre corps c’est une extraordinaire machine, hyper sophistiquée. Et c’est vous qui êtes aux commandes. Si vous lui donnez du mauvais carburant, si vous la maltraitez, elle vous fera le coup de la panne !… mais vous risquez d’être déçu(e) !
Prenez-en soin ! Ecoutez les témoins d’alertes.